Project Factsheet
Tools for » Programme Integre REDD+ du Mai-Ndombe (PIREDD Mai-Ndombe)/ World Bank (TF071553)
Project ID:00103850Description:Programme Integre REDD+ du Mai
Fund:
DRC Fonds National REDD+
Start Date *: 4 Apr 2017
Theme:
CAFI Investment
End Date*: 28 Feb 2022
Country: Congo, The Democratic Republic Project Status: On Going
  Participating Organization:   IBRD - World Bank (Int'l. Bank for Re
About

Project Description: 

Le PIREDD (Programme Intégré REDD+) Mai-Ndombe, tel que proposé, vise à étendre au district du Mai-Ndombe, les investissements sectoriels et habilitants que la composante 1 du PIF (Programme pour l’Investissement Forestier) a prévu de réaliser dans le district du Plateau (PIREDD Plateau), autre district de cette Province du Mai-Ndombe. Il vise également à compléter sur le District du Plateau les investissements nécessaires mais non programmés par le PIF (certains des investissements d’infrastructure programmés ici pour le district du Plateau serviront également au District du Mai-Ndombe, puisqu’ils visent à favoriser les évacuations par la route des produits agricoles de l’ensemble de la Province). Grâce au PIF et au présent projet, le futur Programme de Réduction des Emissions (Programme RE) du Mai-Ndombe disposera des investissements nécessaires à l’atteinte de ses objectifs dans son délai d’exécution, 2017-2021, avec le maximum de chance de durabilité pour la suite, avec des coûts récurrents d’investissement, de formation et de fonctionnement diminués.

La conception du présent projet s’inscrit ainsi dans la logique de celle de la  Composante 1 du PIF, le Projet Intégré REDD+ du Plateau, mais en élargissant au Planning Familial la gamme des activités couvertes, en conformité avec le 7ème pilier de la Stratégie Nationale REDD+ et en mettant un accent particulier sur les cultures pérennes. La présence de Peuples Autochtones (PA) dans le district du Mai-Ndombe privilégiera en outre un appui spécifique à ces populations au travers de la mise en œuvre pendant la durée du programme d’un Plan pour les Peuples Autochtones (PPA). Les activités sont regroupées comme suit:

a.           renforcement des capacités des services gouvernementaux : cette activité comprend : i) la participation des services gouvernementaux au Comité de Pilotage du projet, et à son suivi-évaluation (Environnement, Agriculture, Intérieur, Cadastre), ii) le renforcement des contrôles sur l’exploitation forestière et du charbon de bois, iii) la sélection et la motivation du personnel impliqué dans les activités du projet, et iv) la formation des agents de l’état concernés (cadastre, justice, intérieur, police). Les bénéficiaires de cette composante sont les agents sélectionnés des services techniques de l’Agriculture et de l’Environnement, en y adjoignant ceux du Cadastre et de l’Intérieur.

b.           renforcement des capacités des communautés locales pour la gestion des Territoires : i) organisation des communautés en Comités Locaux de Développement (CLD) avec refondation éventuelle des comités anciens, ii) refondation de tous les Conseils Agricoles Ruraux de Territoire (CART) au niveau des Territoires et Secteurs (avec dotation d’équipement pour la motivation de ces comités),  iii) confirmation de la délimitation des terroirs à chaque niveau , iv) élaboration des Plans de Développement Durable (PDD) à chaque niveau (Territoire, Secteur) en commençant par les Territoires, v) Plans Simples de Gestion (PSG) pour les CLD en s’appuyant sur l’expérience du projet Makala de l’Union Européenne et mis en œuvre par le CIRAD et le WWF, vi) contrats de mise en œuvre des plans reprenant tous les appuis programmés par Territoire, Secteur, Groupement et CLD, et vii) mise en œuvre des plans par les Paiements pour Services Environnementaux (PSE) et par les autres composantes du projet. Cette composante comprend aussi un volet cogestion de la pêche responsable. Les bénéficiaires de cette activité sont les quelques 600 terroirs du District du Mai-Ndombe voisins des routes et du réseau de voies navigables, ainsi que l’ensemble des Groupements, Secteurs et  Territoires du district.

c.            développement de l’agriculture et de l’élevage en savane : cette activité vise à augmenter les terres cultivées en jachère/brulis dans les savanes, pour soulager la pression sur les galeries forestières et les périphéries urbaines. Elle prévoit pour ce faire la plantation de 3 350 ha d’acacia, et de 1 650 ha de palmier à huile distribués par lot de 0,5 ha et la mise en défens de 35 000 ha sur 4 ans. L’activité prévoit également une recherche action pour l’amélioration des pratiques d’élevage et de la gestion des pâturages (gestion des feux, amélioration des pâturages, etc.). Seront concernés les 7 000  paysans et  500 fermiers volontaires ainsi que les 600 communautés impliquées dans des programmes de mise en défens.

d.           amélioration des techniques culturales en forêt et en savane : cette activité comprend : i) des apports de semences améliorées, leur multiplication et leur large diffusion, et ii) des formations liées aux plans simples de gestion portant sur la jachère améliorée et les produits forestiers non ligneux. Les bénéficiaires de cette activité sont potentiellement toutes les communautés impliquées dans le programme (600 communautés organisées en CLD).

e.           développement des cultures pérennes en forêt et de leur chaine de valeur (café, cacao, palmier, hévéa): au total 10 000 ha de cultures pérennes seront mis en production. De plus, le projet prévoit l’appui aux acheteurs du secteur privé intervenant en aval de la production (fonds de roulement pour achat des produits, équipements de stockage, etc.). Les bénéficiaires sont au nombre de 14 000 paysans communautaires (0,5 ha par ménage) et de 1 000 fermiers (plus de 3 ha par fermier). Au total, entre les forêts et les savanes, le nombre de bénéficiaires direct est de 21 000 paysans communautaires et de 1 500 fermiers.

f.            Investissements d’intérêt commun : le projet prévoit l’entretien de routes (500 km dans le District du Mai-Ndombe et 200 dans le District du Plateau), la construction de 41 ponts  dont la construction du Pont Ngampoko, qui désenclaverait le Territoire de Yumbi et la mise en place du Bac de Lédiba, sur le Kasaï, passage obligé de toute évacuation économique par la route des produits agricoles des deux districts. Le balisage des rivières au niveau des épaves de bateau et des principaux bancs de sable est également envisagé. La lutte contre les « tracasseries » le long des axes entretenus permettra aussi de réduire les coûts du transport des marchandises. Les bénéficiaires de cette activité sont potentiellement tous les habitants du district ainsi que les commerçants opérant tout au long des chaînes de valeur.

g.           Support aux plus vulnérables : Le projet supportera la réalisation de micro-projets à destination des Peuples Autochtones tels qu’ils ont été identifiés dans les Plans de Développement des Peuples Autochtones (PDPA) financés par le Projet Forêt, Conservation de la Nature (PFCN) de la Banque mondiale.

h.           Planification familiale : Les 180 000 ménages agricoles du District de Mai-Ndombe bénéficieront (i) d’information et de sensibilisation aux méthodes de planification familiale avec le soutien des leaders d’opinion (leaders politiques, coutumiers et religieux), combinée à un accès facilité aux moyens permettant le contrôle des naissances, et (ii) de programmes d’éducation des jeunes, et notamment des jeunes filles, pour favoriser l’accès à l’emploi et la détermination d’objectifs raisonnables en termes de nombre d’enfants par famille.

Recent Documents
Key Figures
Report by
Financials
Participating Organizations are required to submit final year-end expenditures by April 30 in the following year; Interim expenditure figures are submitted on a voluntary basis and therefore current year figures are not final until the year-end expenditures have been submitted.
Report by
All amounts in US$
View as Excel Print friendly format
Latest Vouchers
This screen shows payment vouchers for transfers made to Participating Organizations. Only payment vouchers from 1 January 2009 and onwards are shown.
All amounts in US$ View as Excel Print friendly format
Contacts

If you have questions about this programme you may wish to contact the RC office in Congo, The Democratic Republic or the lead agency for the programme. The MPTF Office Portfolio Manager (or Country Director with Delegation of Authority) for this programme:

The person with GATEWAY access rights to upload and maintain documents for the programme:

  • Dolly Kenga, Analyste Gestion Fiduciaire; Telephone: +243 8 1177 4800; Email: dolly.kenga@undp.org
Contact Us | Glossary | Scam alert | Information Disclosure Policy | Feedback